Accueil 
Programmes 
Adultes 
Ados 
Enfants 
Stages 
Galerie 
Diaporamas 
Expositions 
Articles 
Vidéos 
Liens 
Nouveautés 

 

Quelques artistes exposant en permanence à St-Ursanne

Galerie des Annonciades & Slot-Gallery


GUY LAMY

(1914-2000)

Guy Lamy - Le port de Dieppe (PP)

Né à Montmartre en 1914 Guy Lamy a vécu aux alentours de la Butte Montmartre, du canal St-Martin, des vieux quartiers. Il commence très tôt à peindre. Il côtoie Utrillo et entre à l’Ecole nationale des Beaux-Arts. Prisonnier de guerre en Allemagne (1940-1944), il continue à peindre.

Il épouse en 1950 Zita Cortat de Courtételle. Le couple vit à Paris avec ses quatre enfants, mais reste en contact étroit avec le Jura, que l’artiste peindra en long, en large et en travers. Dès les années 1950, Guy  Lamy se forgera une notoriété dans le Jura, bien avant que son travail ne soit reconnu en France où il organise sa première exposition en 1966 à la Galerie Saint-Placide à Paris (VIème). D’autres suivront, à Paris, en province et en Suisse (abbatiale de Bellelay, Bienne, Bâle, château de Pleujouse, Carouge, Montreux, Morges, etc.)

Après la mort de son épouse, en 1975, Guy Lamy fait de fréquents allers retours entre le Jura et Paris. Puis, à la fin des années 1980, au décès de sa mère, il s’installe définitivement en Ajoie, où il devient une figure attachante et légendaire de la région. Guy Lamy s’éteint à Porrentruy, en novembre 2000, à l’âge de 86 ans.

«Il aimait prendre son chevalet et sa palette et se faire conduire à tel endroit pour peindre. Il réalisait des croquis où il inscrivait les couleurs ou reproduisait directement ses modèles. On revenait ensuite le chercher.» (Guy-Michel Lamy, fils aîné de l’artiste)

«L’air ou plutôt l’atmosphère s’exprime pleinement dans ses ciels et aussi dans ses eaux; l’eau de la mer, l'eau du canal, l’eau de la pluie et également dans cette eau somptueuse qu’est la neige libre et silencieuse sur les toits de Paris ou les sapins du Jura. (…) Je crois sincèrement qu’avoir chez soi un tableau de Guy Lamy, c’est y avoir un ami discret qui ne vous harcèle pas importunément mais qui vous livre chaque fois que vous le lui demandez, les charmes subtils de sa présence reposante, un ami qui ne vous lassera jamais.» (Max JOLY)

Quelques oeuvres de Guy Lamy

Paysages de France par Guy Lamy (lien externe - swissart-consulting.ch)

Paysages du Jura par Guy Lamy (lien externe - swissart-consulting.ch)

Vente de tableaux de Guy Lamy (lien externe - Galerie des Annnonciades)


FRITZ BOEGLI

(1912-2000)

    
       La chapelle du Vorbourg près de Delémont (JU)

Biographie

Fritz Boegli est né à Delémont en 1912 et décédé à Moutier en 2000.

Fritz Boegli était le 9ème d’une famille de 11 enfants. Arthur Boegli, son père, avait une entreprise de gypserie-peinture dans laquelle le jeune Fritz fit son apprentissage.

En 1928, l’un des frères ainés de Fritz, deuxième enfant de la famille, étudiant à l’école des Beaux-Arts de Buxtehude, près de Hamburg en Allemagne, décédait tragiquement dans un accident de la route. Ce frère s’appelait Walter, et se destinait à une carrière d'artiste-peintre. Il montrait déjà un magnifique talent: les quelques oeuvres qui sont restées de lui en témoignent. La mort de Walter, le frère aîné tant admiré, fut une grande peine pour Fritz l’apprenti et aussi une prise de conscience. Pour honorer la mémoire du disparu, il décida de devenir lui aussi artiste-peintre, non pas en suivant une école des beaux-arts, mais en travaillant la peinture artistique en complément de son métier de peintre en bâtiment.

Fritz était aussi doué que son frère disparu, mais privé d’une formation académique, il se forma "sur le tas", à travers son métier d’artisan-peintre, de peintre en lettre, en fréquentant d’autre artistes, notamment Armand Schwarz, mais surtout en travaillant des tableaux, à l’huile ou à l’aquarelle. Suivant la mode de ses jeunes années, sa peinture était orientée vers les paysages, qu’il peignait d’après nature, mais aussi vers des natures mortes et des portraits: ceux de sa mère, de son épouse, de ses enfants, de personnes de son entourage.

En 1939 Fritz Boegli épousa Suzanne Vorpe de Moutier et c’est à Moutier qu’il s’établit avec sa famille et développa une entreprise générale de peinture, gypserie, maçonnerie, mais aussi de construction de cheminées. Il associa trois de ses fils à l’entreprise jusque dans les années 90, où ils reprirent le flambeau à des titres divers.

Tout au long de ces années Fritz Boegli trouva le temps et l’énergie pour développer ses activités d’artiste-peintre. Il installa son atelier dans sa propriété de la Montagne de Moutier.

Dès 1973, c’est dans son atelier de la Montagne de Moutier qu’il réalisa bon nombre de ses peintures (compositions florales, scènes de vie, portraits).

Fritz Boegli a exposé ses oeuvres plusieurs fois à la Galerie du Tilleul à Perrefitte ainsi qu'à Bâle, Olten, Ostermundigen, Spreitenbach. Il participa souvent à des expositions collectives, notamment avec la Société des peintres et sculpteurs jurassiens dont il était membre de la première heure, et il y a longtemps déjà, avec la défunte Société des peintres prévôtois.

Fritz Boegli a peint avec grande maîtrise des paysages jurassiens ainsi que des vues exotiques qu’il réalisa lors de ses voyages. (Sardaigne, Kenya)

Vente de tableaux de Fritz Boeglii (lien externe, galerie des Annonciades)

Vente de tableaux de Fritz Boegli (lien externe - galerie des Annonciades)

 

Haut de page